Envoyer par courriel
partager

un atout pour la transition ecologique 

Avec l’arrivée des lignes B et C, Les voies traversées par le tramway laisseront plus de place à la végétation. 46 km2 de gazon et 10,7 km2 d’arbustes et de vivaces seront plantés dans le cadre du projet.

Un tapis végétal 

La mise en œuvre d’une plateforme dite « perméable » a été privilégiée. Elle consiste à réduire la quantité de béton entre les rails et assure un contact entre le gazon et le sol
naturel (contact terre-terre) ainsi que les réserves en eau qui s’y trouvent. Cette technique permet de réduire la température de la plateforme et donc les apports extérieurs en eau.

 

Une nouvelle méthode d’arrosage expérimenté 

Une recherche pour optimiser l’arrosage a été une constante et une expérimentation a vu le jour sur une partie de la ligne B (rue Lakanal à Belle-Beille). Le choix de cette technique
appelée la subirrigation apparait comme une alternative écologique. Elle consiste à remplacer les arroseurs extérieurs traditionnels d’aspersion par un goutte à goutte
enterré à 10 cm sous la surface du gazon. Avec une efficacité du système d’irrigation et de fertilisation, elle permet de limiter la consommation d’eau de 15 à 20%. Les 3 km de goutte à goutte sont un système totalement discret et invisible et donc non sujet au vandalisme, le coût d’entretien et de maintenance est donc plus faible pour l’exploitant.