Envoyer par courriel
partager

en chiffres

10,1 km de nouvelles voies

100 000 habitants desservis par le tramway, soit 35 % de la population d’Angers Loire Métropole

19 stations pour les lignes B et C (500 m environ entre deux stations)

8 min entre deux rames,
4 min là où deux lignes circulent (en heures de pointe)

18 nouvelles rames de 30m de long et une capacité de 210 passagers par rame

1 pont à construire sur la Maine

2 parkings-relais parkings-relais créés dans les secteurs La Barre et Montaigne, 1 parking aménagé à Monplaisir

80 % de la ligne végétalisée. 1 arbre coupé, 1 arbre replanté

Service assuré 7j/7 (du lundi au samedi : de 6h à 1h, le dimanche : de 7h15 à 23h)

Stations et rames aménagées et accessibles pour tous

245 millions d’euros HT (valeur 2014)

36 millions d’euros de subventions de l’État, de la Région et de l’Europe

 

 

 
 

Le coût et les financements

Le coût global du projet des lignes B&C est estimé à 245 millions d’euros hors taxes (valeur 2014). Cela comprend notamment l’ensemble des études de conception et de réalisation, les travaux, la réalisation du pont sur la Maine, l’achat du matériel roulant, l’adaptation du centre technique des transports, et les acquisitions foncières.

 

À titre d’exemple, voici le coût hors taxes estimatif de plusieurs éléments du projet tramway :

 

1 kilomètre de tracé = 24.5 millions d’euros

1 rame de tramway = 2.8 millions d’euros

Le nouveau pont sur la Maine = 8 millions d’euros de travaux.

 

 

 

 

 

La politique des transports est de la compétence d’Angers Loire Métropole. La Communauté urbaine finance le projet à hauteur de 209 millions d’euros.

Une partie de ce montant sera couvert par le versement transport. Contribution locale des employeurs de plus de 11 salariés, elle permet de financer, à hauteur de 60% environ, les transports en commun de l’agglomération.

 

Le complément de 36 millions d’euros sera financé par les subventions de :

 

  • l’État à hauteur de 25 millions d’euros, soit environ 10 % du projet, 
  • la Région des Pays de la Loire avec une aide d’environ 10 millions d’euros 
  • le Fonds Européen De Développement Régional pour un financement d'un million d'euros.